Ce qu’il faut retenir du Congrès mondial de la nature de l’UICN

par l'Agence Française de Développement, le 14 Septembre 2021

Le Congrès mondial de la nature de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), organisé du 3 au 11 septembre à Marseille, a placé la protection de la biodiversité au coeur de l’agenda international. Voici 6 points à retenir

Le point de vue d'un citoyen du Sud sur "l'horrible Chine"

par Ismail Bashmori, observateur égyptien de la Chine, le 4 juillet 2021

"Regardez-moi ces idiots, qui parlent de la Chine comme si elle allait devenir la prochaine Allemagne nazie. Même de nombreux Moyen-Orientaux que je connais entrent dans cette catégorie d'idiots. Avez-vous seulement remarqué que les États-Unis ont envahi ou renversé les gouvernements de 20 pays au cours des 32 dernières années (ma vie) ? L'avez-vous même su ? Vous pensez que ce n'est pas parce que vous êtes prêts à oublier tout cela à cause de Beyoncé et de Game of Thrones et de Snapchat et d'autres exportations culturelles américaines que cela n'est pas arrivé.

Polytransition écologique: l'exemple de la Chine

par Guillaume Giroir, le 9 juin 2021

L’étude des dynamiques à l’œuvre en matière de développement durable en Chine, et leurs ambiguïtés, révèle que la transition écologique d’un pays n’est pas toujours un phénomène aussi linéaire et progressif que ce que l’on croit.

«Peu importe le zèle des écologistes occidentaux, l’avenir de l’humanité se joue en Inde, en Chine et en Afrique»

par Cécile Lemoine pour Fabrique d'opinions, le 26 avril 2021

Economiste et chercheur associé à l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris), Jean-Joseph Boillot est spécialiste de l’économie indienne ainsi que du triangle émergent Chine-Inde-Afrique.

Le Dalaï-lama se lie à Greta pour le climat

par Élisabeth Martens, le 12 janvier 2021

Le 9 janvier 2021, le dalaï-lama et Greta Thunberg se sont rencontrés pour un dialogue autour du thème de « l'urgence climatique ». La question était de savoir quelles actions mener alors que le réchauffement dû aux émissions de combustibles fossiles a déclenché les propres boucles de rétroaction de la nature et que celles-ci font grimper les températures de manière exponentielle.

Chine-Bolivie-écologie : un espoir pour la planète?

par Élisabeth Martens, le 23 novembre 2020

L'initiative « Belt and Road » (BRI) et le tout récent « Partenariat régional économique global » (RCEP) concernent plus de deux tiers des pays du monde qui se sont rassemblés autour de la Chine. Une majorité d'entre eux sont des pays à faible revenus (PFR)1. Ceux-ci sont entraînés vers un modèle économique que la Chine a développé sur son propre territoire depuis les réformes de Deng Xiaoping, un modèle où les entreprises nationales ouvrent leur portefeuille aux capitaux étrangers, mais où elle garde son pouvoir décisionnel.

Que penser de l'annonce de la Chine sur la neutralité carbone ?

par Clément Jeanneau de Nourritures terrestres, le 9 novembre 2020

Il y a trois semaines, la Chine a surpris en s'engageant à atteindre la neutralité carbone d'ici à 2060. L'annonce, vite chassée par d'autres actualités, a été « accueillie en Europe, et plus encore en France, avec la plus grande prudence, voire dans un certain silence », comme l'a écrit le chercheur Pierre Charbonnier. Elle mérite pourtant de s'y attarder. C'est l'objet de cet article.

L’écologie, atout géopolitique de la Chine

par Christophe Nourrissier pour "La Revue internationale", le 26 octobre 2020

La Chine s’est engagée, le mois dernier, à atteindre la neutralité carbone d’ici à 2060 – une décision qui donne une seconde vie à un accord de Paris sur le climat bien moribond, et qui creuse le fossé face au déni climatique des États-Unis. Retour sur cette décision aux conséquences tant environnementales que géopolitiques.

D'une « Greta Thunberg chinoise » aux « altruistes efficaces »

par Élisabeth Martens, le 13 octobre 2020

En août 2020, la "Libre Belgique", se demandait "Qui est Howey Ou, la 'Greta Thunberg chinoise' qui mène un combat solitaire et semé d'embûches ?" L'article affichait la photo d'une jeune adolescente chinoise, une pancarte pro-climat à la main, dans un parc public de Guilin. Face à l'émotion qu'ont suscité les apparitions publiques de "notre Greta" et ses plaidoiries devant les grands de ce monde, les lecteurs belges ne peuvent que prendre la jeune chinoise en pitié: "les passants regardent avec indifférence les slogans qu'elle a peints elle-même et brandit seule dans les rues de Guilin."1

Le tournant réaliste de l’écologie politique

par Pierre Charbonnier pour Le Grand Continent, le 30 septembre 2020

Le 22 septembre dernier, le président de la République Populaire de Chine Xi Jinping a annoncé un plan de réduction des émissions de gaz à effet de serre visant à atteindre la neutralité carbone au plus tard en 2060. Ce pays que l’on considère parfois comme la « cheminée du monde », premier émetteur de CO2, première puissance industrielle planétaire, semble donc s’engager sur une voie de développement jusque-là inconnue. Car il s’agit bien d’un choix de développement, et en aucun cas d’un renoncement  ; et même s’il s’agit en réalité d’appliquer les engagements pris lors de l’Accord de Paris de 2015, ceux-ci prennent une signification politique inattendue dans le contexte actuel.