Polémiques écologiques autour des JO d'hiver de Pékin

par Élisabeth Martens, le 4 février 2022

Alors que les JO d'hiver s'ouvrent aujourd’hui dans le Nid d'oiseau au nord de Pékin par une magistrale cérémonie menée à la baguette par le réalisateur Zhang Yimou, les journaux titrent : « à Pékin, des JO d'hiver pas si verts! » et parle d'une « hérésie écologique ». Quant aux États-Unis, à l'Australie, au Canada et à l'Angleterre, ils se sont abstenus d'envoyer des délégués politiques, en vue de dénoncer des atteintes aux droits de l'Homme en Chine.

Le plateau de Loes, le plus grand projet de régénération environnementale au monde

par Marseille News, le 28 mars 2021

Le plateau de Loes est une grande étendue entourée par le fleuve Jaune . C’est aussi le cœur culturel et historique de la Chine. Mais là où il y avait de grandes récoltes et de la richesse il y a des siècles, l’utilisation excessive de la terre a causé la destruction de cet écosystème jusqu’à ce qu’il devienne pratiquement un désert. Le risque d’inondation est devenu un danger constant. L’érosion du sol a limité la croissance des cultures. Le plateau de Loes est devenu l’une des régions les plus pauvres de Chine. Mais la réalité change.

Reboiser avec son smartphone grâce à Ant Forest

par Fan Binbin pour Dialogue Chine-France, le 14 décembre 2020

Comme beaucoup, jamais je n’aurais imaginé que certains gestes anodins du quotidien pouvaient améliorer l’environnement en Chine : marcher et courir, effectuer des paiements avec Alipay, faire du vélo partagé, acheter des billets en ligne ou même se lever tôt pour « voler de l’énergie » à des amis.

Xixi, le premier parc national de zones humides de Chine

par la rédaction de Xinhua, le 2 février 2021

Le Parc national des zones humides Xixi, situé à la périphérie de Hangzhou, est le premier parc national de zones humides en Chine. D'une superficie totale de 11,5 kilomètres carrés, il a contribué à restaurer l'écologie locale.

La Chine et l'Inde contribuent le plus au verdissement de la Terre

par Bernard Barbeau de Radio-Canada, avec des informations de Robson Fletcher, de CBC News, le 16 février 2019, réactualisé le 10 novembre 2020

Les zones forestières et agricoles couvrent aujourd'hui une plus grande superficie qu'il y a une vingtaine d'années sur l'ensemble de la planète, selon l'étude de données colligées par des satellites de la NASA. Surprise : la Chine et l'Inde, deux pays parmi ceux qui produisent le plus de gaz à effet de serre (GES), sont aussi ceux qui font le plus d'efforts de verdissement.

Les terres du Tibet sont dans des zones de protection écologique

par la rédaction de Chine Magazine, le 27 janvier 2021

« La région autonome du Tibet a placé près de la moitié de ses terres sous la surveillance écologique la plus stricte », a indiqué Qi Zhala, président du gouvernement régional.

Shaanxi : le sable millénaire de Maowusu est devenu une oasis

par la rédaction de Beijing Information, le 13 août 2020

S'étendant à travers la province du Shaanxi, de la région autonome de Mongolie intérieure et de celle de Ningxia, le sable de Maowusu est l'un des quatre grands déserts de Chine. Mais aujourd'hui, à travers l'arrière-pays de ce désert, la couleur qui prédomine est le vert. Durant les 70 années de lutte avec le désert, la ville de Yulin, dans la province du Shaanxi, a connu un taux annuel de 1,62 % de taux d'inversion de désertification, et la superficie du sable de Maowusu s'est progressivement réduite. Comment ce témoignage de « l'ère du sable » de 1 200 ans est-il devenu vert ?