La Chine en tête de la course aux ordinateurs quantiques : une bonne nouvelle pour l'envirronnement?

par Jeremy Van der Haegen, le 23 avril 2022

Si les ordinateurs quantiques s’accompagnent aujourd’hui de contraintes, comme la nécessité de devoir refroidir à des températures extrêmes les ordinateurs, les recherches actuelles semblent indiquer que la consommation énergétique globale des ordinateurs quantiques serait malgré tout inférieure à celle des dispositifs utilisés aujourd’hui.

Crédit social en Chine : cassons les mythes orwelliens

par Pierre Sel1, pour Les Echos, le 17 février 2022

Le système de crédit social déchaîne les passions et les fantasmes. Alors que tout le monde a en tête l'image d'un système de notation orwellien, la réalité est tout autre... et bien moins sensationnaliste.

Les ventes d'une plate-forme de lutte contre la pauvreté dépassent les 20 milliards de yuans

par la rédaction de Xinhua, le 11 février 2022

Une plateforme chinoise de commerce électronique vendant des produits provenant des 832 districts du pays sortis de la pauvreté a vu ses ventes dépasser les 20 milliards de yuans (environ 3,14 milliards de dollars).

La longue marche de la Chine vers l'élimination du paludisme : un cas de gestion adaptative

par Duoquan Wang, Xiao-hui Liang, Shenning Lu, Wei Ding, Jing Huang, Xin Wen, Shan Lv, Ning Xiao, Lewis Husain et XiaoNong Zhou, pour Wang et al. Malaria Journal, 9 février 2022

traduit et adapté par Élisabeth Martens, le 23 février 2022

Cet article propose un éclairage sur le long parcours de la Chine vers l'élimination totale du paludisme (ou malaria). Plusieurs études ont déjà été publiées concernant les techniques thérapeutiques utilisées par la Chine dans sa lutte contre cette maladie qui reste la première cause de mortalité au niveau mondial. Nous estimons qu'il est tout aussi important d'examiner la manière dont le gouvernement chinois a soutenu et encouragé une gestion dynamique d'élimination du paludisme sur son territoire.

Témoignage d'un Français qui vit en Chine, à propos de Covid et d'Omicron

par Georges Rodi, le 24 janvier 2022

"J’ai la chance - en tant que spectateur - de vivre en Chine dans une ville qui a été touchée par différents variants COVID... Delta cet été, OMICRON maintenant. Cela me permet d’apprécier la vitesse de réaction, la précision des mesures qui indiquent de confiner certains quartiers et pas d’autres, et l’évolution des procédures de test en fonction de la vitesse de transmission du virus : Delta, 2 tests en une semaine... OMICRON, 4 tests en 4 jours... Vous voyez le soin pris dans les détails ?

La Chine a éradiqué le paludisme

par la rédaction de France-24, le 30 juin 2021

C'est officiel, la Chine est définitivement débarrassée du paludisme, a annoncé l'OMS mercredi. Le pays, qui recensait 30 millions de cas par an dans les années 1940, n'a pas signalé un seul cas indigène depuis 2017.

La lutte contre la pauvreté en Chine a grandement contribué à la réduction de la pauvreté dans le monde

par Liu Haiying, Du Haibin et Long Yun, pour Science and Technology Daily le 26 mai 2020

Plus de 700 millions de personnes ont été sorties de la pauvreté pour atteindre les objectifs de réduction de la pauvreté de l'Agenda 2030 des Nations unies pour le développement durable, avec 10 ans d'avance sur ce programme.

La big data chinoise : contrôle sanitaire ou menace pour la vie privée ?

par Richard Szymczak, le 25 mars 2021

Certains penseront – sans oser le dire - que c'est cela qui devrait être fait chez nous, pendant que la plupart vont crier au scandale et critiquer le gouvernement chinois pour ses méthodes intrusives qui menacent les libertés individuelles.

La Chine publie un rapport sur les violations des droits de l'homme aux États-Unis 

par CGTN, le 2 mars 2021

La Chine publie un rapport sur les violations des droits de l'homme aux États-Unis. 

Des mets plus savoureux et nutritifs sur les tables tibétaines

par la rédaction de Xinhua, le 23 février 2021

Ngawang Norbu quitte le marché du mont Yaowang avec un sac rempli de tomates fraîches, d'œufs et de céleris, rentrant chez lui pour cuisiner. "Quand j'étais enfant, nous ne mangions que de la tsampa (un plat courant au Tibet à base de farine) et de la viande. Nous cultivions des pommes de terre et des radis blancs, mais nous ne mangions jamais de légumes, et encore moins de volaille, d'œufs ou de fruits de mer", explique cet homme de 58 ans vivant à Lhassa, capitale de la région autonome du Tibet.