Le barrage hydroélectrique de Kamtok : nouvelle offensive antichinoise

par Élisabeth Martens, le 5 juin 2024

Le Tibet reste un sujet de prédilection dans la propagande antichinoise, tout prétexte est bon... encore avec cet exemple récent du rush médiatique contre le projet de construction du barrage de Kamtok. Peu importe si la décision de Pékin concerne le Sichuan au lieu de la Région autonome du Tibet, peu importe si elle témoigne d'une volonté de modernisation et de progrès économique dans des régions reculées afin de rééquilibrer les dynamiques en valorisant l’intérieur du pays, peu importe la quantité énorme d'hydroélectricité que ce barrage va générer et dont le pays a tant besoin.

Relations UE-Chine en matière d'écologie : « Tous sous un même ciel »

par Élisabeth Martens, rédigé le 20 janvier 2024, paru le 1 mai 2024 dans l'ouvrage collectif « 60 ans de relations diplomatiques entre la France et la Chine » aux éditions « La route de la soie »

En avril 2021, Xi Jinping, Président de la République populaire de Chine (RPC), terminait son allocution au Sommet des dirigeants sur le climat de cette manière : « Un homme de lettres de la Chine antique disait : " La synergie de tous permet de soulever le poids le plus lourd." Le changement climatique représente pour l'humanité un défi réel, sérieux et de long terme. Je suis convaincu que si nous unissons nos efforts et travaillons en solidarité pour le même objectif, l'humanité relèvera les défis climatiques et environnementaux et laissera aux générations futures un monde propre et beau. » (1)

Les trains de fret Chine-Europe améliorent leurs services et transportent des marchandises de plus en plus diversifiées

par la rédaction de French.peopledaily.com.cn, le 19 avril 2024

Selon les chiffres publiés par China State Railway Group Co., Ltd. (China Railway) le 10 avril, les trains de fret Chine-Europe ont effectué 4 186 voyages et transporté 449 000 conteneurs standard de 20 pieds (EVP) de marchandises au cours du premier trimestre de cette année, en hausse de 15% et 28% respectivement en glissement annuel.

Battage médiatique anti-Chine : les énergies vertes sont en jeu !

par Élisabeth Martens, le 16 avril 2024

La Chine est accusée par l'administration états-unienne de « surcapacité » en matière de production d'énergie renouvelable. Début avril 2024, lors d'une entretien virtuel, le président américain Joe Biden a interpellé le président chinois Xi Jinping quant à la nécessité pour la Chine de créer des « conditions de concurrence équitables et égales » pour les travailleurs et les entreprises des États-Unis. L'accusation de déstabiliser l'économie mondiale s'est intensifiée depuis la visite en Chine de la secrétaire d'État américaine au Trésor, Janet Yellen, qui a déclaré que la Chine « inonde les marchés mondiaux de l'énergie avec de l'énergie verte bon marché. »

La Chine et la lutte pour la paix

par Carlos Martinez, le 1 avril 2024

Le texte ci-dessous est basé sur les présentations données par Carlos Martinez, co-éditeur des Amis de la Chine socialiste, lors des réunions des lecteurs et des partisans du Morning Star à Manchester (19 février), Leeds (13 mars) et Brighton (le 24 mars), sur le thème de la stratégie mondiale de la Chine.

Carlos répond à l'affirmation des politiciens et des médias occidentaux selon laquelle la Chine est une puissance agressive et expansionniste, en comparant le bilan de la politique étrangère de la Chine avec celui des États-Unis. Il montre que la politique étrangère de la Chine est basée sur les principes de paix, de développement et de coopération gagnant-gagnant, et explique comment cette approche est enracinée dans l'histoire et l'idéologie de la Chine et est cohérente avec les objectifs stratégiques globaux de la Chine.

La paix devrait être le premier combat de l'écologie

par Élisabeth Martens, le 17 décembre 2023

Les tensions et les guerres que l’on vit actuellement sur la planète sont un obstacle majeur pour atteindre les objectifs requis par les COP depuis leur fondation (1992 à Rio). La recherche de la paix devrait être le premier objectif pour les défenseurs de la stabilité climatique. Or la guerre d'Israël contre la bande de Gaza de Palestiniens a ouvert une nouvelle ère de querelles politiques entre grandes puissances, avec la Chine et la Russie d'un côté et les États-Unis de l'autre. Pourtant, la Chine avec sa proposition de "communauté de destin humain" a l'ambition d'embarquer l'humanité dans son arche. Est-ce rêver ?

COP28 : l’Asie, l’OPEP et les énergies fossiles

par Hubert Testard pour Asialyst, le 14 décembre 2023

La COP28 s’est conclue par un accord pour une « transition hors des énergies fossiles ». Après une longue bataille entre les partisans et les opposants d’une « suppression progressive » de ces énergies, l’imagination des négociateurs a permis de trouver une formulation moins contraignante qui permette d’aboutir à un consensus. Dans cette bataille, l’Asie s’est essentiellement cachée derrière l’OPEP, qui a mené la bataille des « pro-fossiles ».

Le début de la fin de l’industrie pétrolière ?

par Géraud Bosman-Delzons pour RFI, le 13 décembre 2023

La COP28 s’est achevée ce mercredi 13 décembre avec un accord sur une « transition » du système énergétique mondial. Avec quatre décennies d’expérience dans le domaine environnemental derrière lui, l'ancien conseiller au secrétariat d’État américain à l’Énergie, Alden Meyer, cofondateur du Réseau Action Climat international, a participé de très près à 27 COP sur 28. Croisé à la sortie de la séance plénière, il s’est confié à notre micro.

COP28 : quel rôle joue la Chine dans les négociations climat ?

par la rédaction de RCF-radio, le 12 décembre 2023

Comment le plus gros pollueur du monde influe-t-il sur les négociations climatiques ? À l’heure où l’enjeu majeur de la COP 28 porte sur la sortie des énergies fossiles, la Chine a endossé le costume du facilitateur. Un rôle qui s’explique par sa stratégie nationale en matière d’énergie : entre développement du renouvelable et utilisation massive du charbon.

A la COP28, la Chine prend le rôle de "facilitateur"

par Julie Pietri pour Radio France, le 11 décembre 2023

Tandis qu'un accord est attendu en théorie pour mardi matin à Dubaï, le poids de la Chine est au centre de nombreuses discussions.