Chine : une immense tempête de sable avale une ville

par AFP pour Sciences et Avenir, le 27 avril 2021

Les tempêtes de sable sont fréquentes en Chine. Elles provoquent désagréments et accidents. Le 25 avril 2021, ce fut une ville entière qui fut avalée par une tempête de sable.

Un data center géant s'ouvre à Lhassa

par Elisabeth Martens, le 3 février 2021

1,5 milliard d’euros, c’est le coût estimé de construction de cet immense data-center et de son raccordement aux réseaux. Il est situé non loin de Lhassa, dans la province du Tibet, à plus de 3.000 mètres d’altitude. La construction a débuté en 2017 et devrait se terminer en 2026. Un investissement colossal, mais qui pourrait rapporter gros. Les services de « cloud » hébergés par ce centre pourraient générer 1,2 milliard d’euros par an.

Décret officiel sur la planification urbaine et rurale

par Lionel Vairon, le 19 juillet 2020

Cette loi a été mise en application à partir de 2008, elle vise à améliorer le cadre de vie des populations en zone urbaine et rurale par une planification architecturale cohérente ainsi qu'à ajuster la disposition des espaces urbains et ruraux et promouvoir ainsi le développement durable de l’économie et de la société chinoise.

Retour des habitants dans le parc Fuxing à Shanghai (vidéo)

Shanghai est une mégalopole de plus en plus verte. Le JT du 13 Heures vous emmène à la découverte du parc Fuxing, véritable lieu de convivialité et de détente. 

Shenzhen, projet pilote d'une « ville-éponge »

par Elisabeth Martens, le 13 juin 2020

Shenzhen est une mégapole chinoise connue comme pionnière des zones économiques spéciales de la Chine. Elle occupe une place particulière dans l'histoire de la réforme économique engagée par Deng Xiaoping en 1979. En à peine 40 ans, la petite communauté de pêcheurs installée le long de la rivière Sham Chun est devenue une métropole de 13 millions d'habitants (chiffre de 2019) et constitue une des municipalités les plus riches de Chine. Shenzhen est toutefois moins connue pour ses politiques innovantes en matière de protection de l'environnement en zone urbaine. Elle fut une des premières métropoles chinoises à opter pour un modèle de croissance « haute qualité » en lieu et place d'un modèle de croissance « haut débit ».

Kongjian Yu, architecte de la résilience paysagère

par Geneviève Errembault, le 21 décembre 2018

Nous ne pouvons nous intéresser aux paysagistes contemporains sans se préoccuper également de ce qui se passe du côté de l’Orient. De là-bas, en effet, nous vient une belle source d’inspiration au travers de l’oeuvre audacieuse et visionnaire de Kongjian Yu. C’est de la prise de conscience de l’urgence écologique touchant une Chine en plein essor économique et industriel que naît la réflexion militante de ce dernier.

Le bâtiment le plus écolo se trouve en Chine

un documentaire de Guillaume Poyet, le 21 octobre 2018

Les réserves pétrolières s'amenuisent, les ingénieurs cherchent de nouveaux moyens pour alimenter nos villes en énergie: le soleil, la géothermie, la fusion nucléaire, le vent et un mélange d'énergies durables destinées aux grattes-ciels de demain. C'est un défi colossal puisqu'il s'agit de repenser l'urbanisme du 21ème siècle sachant que plus de la moitié de la population mondiale vit déjà dans les villes.

La Tour de la Rivière des Perles à Guangzhou, un exemple de "bâtiment écologique intelligent"

par Alice Cruickshank, le 30 août 2018

À mesure que les populations urbaines se développent et que l'espace au sol devient plus précieux, nous sommes confrontés à la question suivante: comment créer des gratte-ciel écologiques, durables et économes en énergie? Cette question n’est nulle part aussi pertinente qu'en Chine avec sa population qui dépasse le 1.5 milliards et des taux de pollution parmi les plus élevés au monde. Mais un bâtiment espère relever le défi en matière de durabilité environnementale dans les zones urbaines: la "Pearl River Tower" située dans la ville de Guangzhou (Canton).

Une climatisation à énergie hydraulique pour le grand théâtre de Chongqing

par Élisabeth Martens, le 14 avril 2018

Un théâtre qui ressemble à la maquette d'un bateau géant se penche sur la métropole chinoise de Chongqing, au confluent des fleuves Jialing et Yangtze. Le cabinet allemand Gmp qui en a dessiné la structure imposante en verre voulait qu'il ne soit pas seulement un point de référence urbain, mais aussi un lieu symbolique où les habitants peuvent se retrouver.

La Chine contruit 30 villes éponges pour adoucir le choc du changement climatique

par Brice Louvet pour Sciencepost, le 15 novembre 2017

La Chine prend au sérieux les répercussions du changement climatique. L’une des conséquences de ce réchauffement global est l’inondation de plus en plus fréquente de villes en pleine croissance et surpeuplées. Pour lutter contre ce problème croissant, le pays poursuit le développement de ces « villes éponges ».